home Mano veda actualités bient-être Soins et Cures formations yoga Livre d'Or Contact

Yoga et  l'Ayurvéda


Centre Ayurvédique Mano Veda
70 boulevard Jeanne d'Arc
13005 Marseille

Tel : 06.84.94.57.64
(métro, tramway, sncf, parking : La Blancarde SNCF). Cliquez sur ce lien google map.

    « Quiconque pratique le Yoga correctement et
    sincèrement devient un Siddha (un être accompli)
    fut-il jeune, vieux, voire même très vieux, malade ou faible » 

    Hatha Yoga Pradipika
L'Ayurvéda et le Yoga
 
accueil > yoga et l'ayurvéda > l'ayurvéda et le yoga iyengar

Le Yoga
L’enseignement du yoga est basé sur la pratique approfondie des asanas (les postures de yoga) et du pranayama (la respiration yogique).
Les asanas, ou postures, développent force et souplesse. Ils soulagent particulièrement les maux du dos, aident au bon fonctionnement de tous les organes, améliorent la digestion et la circulation sanguine.
Les postures procurent aussi une grande détente. Elles chassent le stress et la fatigue, créant ainsi les conditions pour une excellente relaxation.
Le pranayama est l’art d’allonger et de contrôler le souffle. Il augmente la vitalité, équilibre l’esprit et améliore la concentration.
Les asanas et le pranayama, méditation dans l’action, sont deux disciplines essentielles dans la pratique du yoga pour amener le corps et l’esprit en contact avec la lumière de l’âme et trouver la paix intérieure.


L’Ayurveda
Dans la tradition védique, la science du Prana reliée à l’âme s’appelle Yoga et la science du Prana reliée au corps s’appelle Ayurvéda. L’aspect du Yoga qui s’occupe du corps physique (Annamaya Kosha), du corps énergétique (Pranamaya Kosha), des émotions (Manomaya Kosha) et de l’état mental (Vijnanamaya Kosha) est l’Ayurvéda. La médecine ayurvédique est un système de guérison pranique. Son lien avec le système du Yoga et les postures de Yoga (asanas) est si intime qu’il ne faudrait pas utiliser l’un sans l’autre. Le but principal des asanas est d’équilibrer et d’harmoniser les cinq Pranas qui gouvernent le corps. C’est l’équilibre des Pranas qui détermine la santé et rien d’autre.

Il est très difficile d’entrer en contact avec le Prana à cause de sa nature subtile. L’Ayurvéda nous fournit un moyen pratique pour comprendre le Prana avec les trois humeurs ou les trois doshas. En réalité, les trois doshas sont trois manifestations différentes du Prana cosmique (Shakti) liées aux différentes fonctions du corps. Il est facile d’observer ces fonctions qui fournissent une compréhension explicite du fonctionnement pranique dans le corps. La théorie des trois doshas (Vata, Pitta et Kapha) est le système le plus complet ayant jamais existé, permettant de comprendre la nature ainsi que ses différentes manifestations dans notre corps et dans environnement.


Le lien : santé du corps, sérénité de l’esprit
"Le prana est la Force Vitale, le souffle de vie. Il est le lien entre le yoga et l’Ayurveda. Le yoga est l’intelligence du prana à la recherche des transformations évolutionnistes supérieures, l’Ayurveda est la puissance de guérison. Ensemble le yoga et l’Ayurveda fournissent une discipline intégrale. Cette discipline complète nous permet de transformer notre existence en passant du niveau physique au
niveau spirituel le plus profond de notre être avec une vitalité et
une créativité extraordinaire »…David FRAWLEY

« La pratique du Yoga, dans une optique ayurvédique, a pour objectif de maintenir les Doshas en harmonie à leur juste place, de les entretenir en tant que forces de santé, garantissant le bon fonctionnement des différents systèmes. Le Yoga vise aussi à éviter l’accumulation des Doshas dans leur organe siège, qui conduit à la maladie. Il permet d’harmoniser les niveaux physique et énergétique…..Les Asana peuvent influencer les Doshas au niveau qualitatif. La majorité des Âsana calment Vata, rafraîchissent Pitta et désengorgent Kapha. En calmant Vata, on renforce Pitta. En calmant Pitta, on renforce Kapha. Les pratiques de Yoga réchauffent ou rafraîchissent. La chaleur augmente Pitta et réduit Vata et Kapha…..


Déséquilibres Vata
Pour rééquilibrer Vata, il faut pratiquer des postures douces pour ne pas épuiser, pratiquer lentement, ralentir et approfondir la respiration, réchauffer le corps, améliorer la circulation sanguine et assouplir les articulations. Il faut insister sur la région du bassin et du colon, libérer les tensions des hanches et des articulations sacro-iliaques, restreindre les mouvements, pas de mouvements parasites, afin d’éviter la dispersion, mobiliser la colonne vertébrale dans toutes les directions afin d’éviter son enraidissement.
Les flexions avant procurent un apaisement immédiat, la sérénité, et la libération de Vata à l’extérieur. Associé à des flexions arrière (extensions) douces et lentes, Vata est libéré plus encore, le système est réchauffé, Apâna et le colon sont stimulés. Matsyendrâsana libère le système nerveux. Cette posture nécessite la respiration complète, sinon la respiration superficielle accroît Vata. Longue détente en restant centré, et au chaud.


Déséquilibres Pitta
Il est nécessaire de calmer, détendre, privilégier la fraîcheur et un esprit de non compétition. La pratique recherche le développement de l’attitude méditative, apaisante et relaxante.
Il faut ne pas dégager trop de chaleur pendant la pratique, notamment à la tête. Terminer par des postures rafraîchissantes, comme Sarvangâsana et Halâsana, car elles contrecarrent la tendance de la chaleur de monter vers la tête. Eviter la posture sur la tête. Les étirements vers l’avant sont favorables. Les étirements vers l’arrière réchauffent, il faut donc les pratiquer avec modération, puis les faire suivre de postures rafraîchissantes. Dhanurâsana, Bhujangâsana, la Barque, permettent de libérer les tensions au niveau du ventre. Les postures de torsions, telles Ardha Matsyendrâsana sont recommandées : elles permettent le nettoyage du foie et la détoxication. 

     

Déséquilibres Kapha
Si vous êtes de constitution kapha, ne cherchez pas à faire des postures qui demandent une grande flexibilité, mais mettez-vous en mouvement, développez de l’ardeur dans vos pratiques, aérez le corps, dynamisez-le et faites attention à la sédentarité qui vous guette. Démarrez vos pratiques avec de nombreuses salutations au soleil et faites circuler votre énergie qui chez vous à tendance à stagner. Les postures vers l’arrière vous y aideront également. Les postures de flexion avant de type « pince » sont souvent présentes dans les séances de yoga. Pour les personnes kapha, ces postures ne doivent pas être tenues longtemps. Les postures inversées sont elles recommandées et de préférence avec leurs variantes. L’idée est de retrouver l’immobilité mais après des mouvements bien ressentis et énergisants. Cette immobilité permettra alors d’évacuer nos toxines. Les torsions sont bonnes, pour ce doshas ainsi que pour les deux autres.
Le pranayama est important. Quelques bhastrikas (grands soufflets) ainsi que quelques respirations par la narine droite sont conseillés avant de commencer les séances. La méditation pour kapha fera appel à l’espace, mais un espace lumineux ressenti intérieurement. Si leur principale émotion négative est l’attachement sous  ses différentes formes, la méditation pourra prendre des formes d’amour collectif.

 


Cours de Yoga
tous les mardi :
12h30-14h    
tous les jeudi  : 19h-20h30

 


Copyright © 2017 - Centre Ayurvédique Mano Veda. All rights reserved.